Moussa-Bamba-au-micro-lors-du-lencement-des-activités-de-UNBCI

Franko, le Camerounais dans sa célèbre chanson « coller la petite », ne le dira jamais assez bien : « la vie appartient à ceux qui ne dorment pas ». Autrement imaginé, dans un contexte local et propre au milieu, en Côte d’Ivoire, on pourrait dire que « la blogosphère appartient à ceux qui ne chaument pas ». Quoi de plus normal, d’autant plus que l’adage dit que : «qui veut aller loin ménage sa monture ».

C’est dans cette vision que depuis la tenue de l’Assemblée générale constitutive de l’Union nationale des blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI), le 7 décembre 2015, à la Maison de la Presse d’Abidjan, les choses sont allées si vite comme on ne pouvait l’imaginer.

Un pas décisif, irréversible…

Avec à sa tête Moussa BAMBA alias ‘’Behem’’, les activités de l’UNBCI ont été lancées le vendredi 8 janvier 2016, à l’occasion d’un afterwork à l’hôtel ‘’Emlys’’ à Cocody Les Deux-Plateaux, suivie le lendemain samedi 9 janvier d’une formation des aspirants* au bloging. Des rencontres qui ont tenu toutes les promesses, rien qu’à voir le nombre de personnes ayant répondu aux invitations et les adhésions qui ont suivi.

Blogisphère ivoirien Lancement des activité de l'UNBCI

Blogisphère ivoirien Lancement des activité de l’UNBCI

D’ailleurs, certains observateurs avertis de la scène n’ont pas manqué de dire que « ce pas décisif »devrait être « irréversible » pour l’UNBCI. Effectivement, passé  les ‘’moments festives’’, c’est peut-être le compte à rebours. Donc, place au travail et à la réflexion. Et en la matière, l’UNBCI n’entend pas fait dans la dentelle. Elle compte sortir des sentiers battus. Le premier responsable de l’association de blogueurs ivoirien.nes, – qui revendique à ce jour une cinquantaine de membres – ne dira pas le contraire. A en croire Moussa Bamba, « le blog est longtemps resté l’apanage d’une certaine élite. Alors qu’en théorie, il est possible à tous d’avoir un blog et de l’animer ».

FBI

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *